Plus qu'une nécessité, sécuriser sa piscine est une obligation. En effet, et cela depuis le 1er janvier 2006, la loi impose aux propriétaires de piscine d'équiper leur espace baignade d'un dispositif de sécurité. Le but : éviter les accidents de noyade.

Législation mise à part, protéger sa piscine est un impératif. En effet, ce n'est qu'à cette condition que les plus petits peuvent en profiter pleinement et que les plus grands peuvent laisser leurs enfants jouer dans l'eau sans inquiétude. Dans ce cas de figure, vers quels dispositifs pouvez-vous vous tourner pour assurer la sécurité des plus jeunes ? Réponse à cette question dans ce nouvel article. 

 

Sécurité piscine : qui est concerné ?

Notez que toutes les piscines ne sont pas concernées par l'obligation de sécurisation. En effet, la loi s'adresse aux propriétaires qui possèdent une piscine enterrée ou semi-enterrée se trouvant en extérieur. Cependant, sécuriser son espace baignade relève, davantage, du bon sens et de la responsabilité de chacun. Sécuriser sa piscine, c'est protéger ses enfants et s'assurer qu'ils s'amusent dans les meilleures conditions.

 

Protection enfant piscine : comment choisir son dispositif de sécurité ?

Quel que soit le dispositif pour lequel vous opterez, celui-ci se doit de répondre aux normes AFNOR. La loi détermine les dispositifs parmi lesquels les propriétaires peuvent choisir : la barrière piscine, la bâche piscine, l'abri de piscine ou l'alarme piscine. Les propriétaires sont libres d'équiper leur espace baignade de plusieurs systèmes de sécurité si tel est leur souhait. Qui plus est, rien ne leur empêche de combiner un dispositif normé AFNOR à un autre dispositif qui ne fait pas partie de la liste établie, tel qu'une couverture de piscine, d'une clôture piscine ou encore d'un volet piscine.

Le choix de son dispositif de sécurité doit se faire en fonction du budget que l'on a à lui accorder, de la forme de son espace baignade, des autres équipements se trouvant dans ou aux alentours de la piscine et en fonction de l'usage que l'on en fait (vous en servez-vous beaucoup ou pas?).

 

Protection piscine : comment bien acheter son dispositif de sécurité ?

Comme indiqué précédemment, le dispositif de sécurité de sa piscine doit être aux normes. Il est de la responsabilité de l'acheteur de s'en assurer. Pour ce faire, il s'avère nécessaire de vérifier que l'accessoire affiche une référence et qu'il mentionne le nom et l'adresse du fabricant. Le dispositif doit être vendu avec une notice d'utilisation, une notice d'installation, un guide d'entretien et des conseils en matière de sécurité. Sur l'un des documents fournis avec le dispositif doit être communiqué un numéro de téléphone que l'acheteur peut appeler pour poser toutes ses questions.

 

Protection piscine : l'entretien post-installation

Un dispositif de sécurité doit être entretenu pour que celui-ci assure continuellement et efficacement ses fonctions. À cette fin, il s'avère nécessaire de vérifier régulièrement son bon fonctionnement et de changer le matériel si celui-ci est abîmé ou plus en état de marche.

En cas de contrôle par des agents de l'État, le propriétaire qui ne respecte pas ses obligations vis-à-vis de la loi en matière de sécurisation de son espace baignade se risque à 45,000 euros d'amende.